L'Influence de la nutrition maternelle sur la croissance fœtale et le risque de prématurité

Comprendre pourquoi et comment l'obésité maternelle entraîne des complications sur la santé de la mère, du fœtus et de l'enfant.

Contexte

Ces dernières décennies ont été caractérisées par une évolution rapide de l'état nutritionnel de la population dans de nombreux pays. En France, la fréquence de l'obésité de l'adulte est passée de 8,5 à 14,5 % entre 1996 et 2009 et de plus en plus de jeunes femmes débutent leur grossesse en état de surcharge pondérale. Notre équipe a également montré que même chez les femmes de poids normal, la prise de poids moyenne pendant la grossesse a augmenté significativement. Pour éviter les complications obstétricales liées au surpoids et à l'obésité maternelle, une prise en charge nutritionnelle des jeunes femmes enceintes ou en désir de grossesse apparaît la solution la plus évidente. Cependant de nombreuses questions se posent sur le meilleur moment pour intervenir ainsi que sur les modalités de cette prise en charge et sur la variabilité des réponses selon les personnes. Une meilleure connaissance des relations entre alimentation maternelle et croissance foetale et postnatale chez les femmes en surpoids comme chez celles de poids normal pourra aider à définir les meilleures stratégies.

Objectifs

Exploiter les résultats déjà recueillis d'une étude épidémiologique observationnelle pour :

  • étudier comment la variation de poids maternelle et l'alimentation maternelle avant et pendant la grossesse influencent le développement du placenta, la croissance du foetus et le risque de prématurité.
  • comprendre la variabilité de l'effet de l'alimentation au moyen de l'étude de gènes candidats.
  • étudier comment l'alimentation maternelle en fin de grossesse influence la composition du colostrum maternel.